Osons !

Dans les recettes qui sont proposées sur le net, certaines comportes des produits prêt à l'usage que l'on trouve dans le commerce à des tarifs qui dissuadent ou des volumes inadapté à un usage occasionnel.

Alors osons, le faire nous-même !

Je vous propose donc quelques recettes pour réaliser des produits qui vous raviront.


LIMONCELLO

Un digestif très connu que l'on peut réaliser à la condition express d’utiliser des citrons bio

10 citrons - 1 litre alcool 95° (neutre)  - 750 g de sucre - 1 litre d'eau de source (évian)

Zester tous les citrons en veillant de ne pas enlever la partie blanche (amère).

Dans un bocal mettre les zestes et l'alcool et  réserver à l'abri de la lumière et dans un local frais.

Au bout de 1 mois, filtrer l'alcool

Faire un sirop en ajoutant les 750 g de sucre dans le litre d'eau bouillante (attention à l'eau calcaire). Laisser refroidir et ajouter à l’alcool.

Voilà c'est prêt à mettre en bouteilles. Pour la dégustation il va falloir attendre une quinzaine de jours, afin que tous les parfums s'équilibrent. Pour la dégustation, les bouteilles doivent placées au congélateur.

 

Et la crème de limoncello c'est ICI

Attention c'est très sucré et doit être considéré comme un dessert....

Pâte de pistaches

Pâte de pistaches   (pour un boudin de ±360gr) :     200gr de pistaches mondées - 30gr d'eau - 100gr de sucre - 50gr de poudre d'amandes - 4 gouttes d'extrait naturel d'amande amère - 3 càs d'huile neutre (maïs)

 
Torréfier les pistaches à la poêle pendant 10 minutes à feu doux, elles ne doivent pas colorer mais dégager une délicieuse odeur grillée, réserver.  Mettre le sucre et l'eau dans une petite casserole, porter à ébullition, dès que le sirop atteint 121°, retirer du feu et ajouter les pistaches, mélanger puis couler sur un tapis de cuisson et laisser refroidir.  Quand les pistaches sont froides, ajouter la poudre d'amandes, l'extrait naturel d'amande amère et l'huile, mélanger puis passer à l'extracteur ou mixer rapidement au blender en plusieurs fois (pour éviter que la pâte ne chauffe), on obtient une pâte de pistaches très fine qui forme une boule compacte. 
 
Couler la pâte sur un film alimentaire, emballer et former un boudin, laisser reposer 2 heures à température ambiante.  Après, soit la conserver au frigo et l'utiliser rapidement soit la couper en tranches, emballées et congelées, ça permet d'avoir de la pâte de pistaches fraiche, en petite quantité, à dégeler pour chaque envie irrépressible de gâteaux ou autres desserts.  Le goût de cette pâte est incroyable, rien à voir avec aucune autre dégustée jusqu'à aujourd'hui, en bouche c'est de la pistache pure, et rien d'autre, recette adoptée !   

Massepain

Massepain ou pâte d'amande

Le massepain est une pâte d'amande dont le poids de sucre glace est égal à celui de la poudre d'amande.

Ingrédients : 200 g de poudre d'amande (fine) - 200 g de sucre glace - 40 ml d'eau - 1/2 cc d'arôme d'amande amère

  1. Mixer la poudre d'amande pour la rendre la plus fine possible
  2. Dans récipient mélanger la poudre d'amande et le sucre glace, mélanger bien !!!
  3. Ajoutez l'eau et l'arôme et malaxer à la main jusqu'à former une boule (un peu comme une pâte sablée)
  4. Votre pâte d'amande est prête. On peut la mouler à conserver au frais enveloppé d'un film on peut aussi l'utiliser immédiatement.

 


praliné

Plusieurs recettes qui à quelques détails près sont semblables.

Celle de Pierre Hermé :

Comme pour mon autre recette il s’agit d’un praliné riche en fruits (certains pralinés ont la même quantité de sucre et de fruits, et personnellement je trouve ça bien trop sucré). La différence réside dans la cuisson des fruits secs : dans la recette de Pierre Hermé on les fait caraméliser, alors que dans la recette que je vous proposais on réalisait un caramel à sec. Enfin Pierre Hermé ajoute une demi gousse de vanille qui apporte un réel plus ! :-) En conclusion si vous êtes pressés, faites ma recette habituelle, et si vous avez un peu plus de temps faites celle-ci !

Matériel :

 

– un thermomètre à sonde

– une toile Silat ou du papier sulfurisé

– un mixeur suffisamment robuste

La recette :

  • 400 g de noisettes décortiquées (idéalement du Piémont) ou 200 g de noisettes et 200 g d’amandes (ce que j’ai fait aujourd’hui)
  • 250 g de sucre en poudre
  • 70 ml d’eau
  • 1/2 gousse de vanille

Préchauffer votre four à 170°c. Lorsque le four est chaud, mettre les noisettes et les amandes sur une plaque dans le four. Les faire torréfier une quinzaine de minutes. Laisser tiédir puis frotter les noisettes entre vos mains afin que la peau se détache (si elle ne part pas entièrement ce n’est pas grave !).

Mettre le sucre, l’eau et la demi gousse de vanille dans une casserole. Porter à ébullition.

Lorsque la température atteint 120°c, ajouter en une seule fois les noisettes et les amandes. Bien mélanger à l’aide d’une maryse (suffisamment rigide, mes Ikea sont un peu justes pour ça…). Petit à petit le sucre va cristalliser : les fruits secs paraîtront comme recouverts de sable. Il faut bien continuer à remuer jusqu’à ce que les fruits secs soient bien caramélisés.

Lorsqu’ils sont caramélisés, couper le feu et ôter la vanille en prenant garde de ne pas vous brûler !

Verser les fruits caramélisés sur une toile silpat, ou à défaut sur une feuille de papier sulfurisé.

Laisser refroidir. Concasser ensuite grossièrement et mettre dans le bol de votre mixeur (NB: il faut un mixeur suffisamment puissant).

Mixer par périodes de 2 mn, pour éviter que le robot ne surchauffe. Au départ vous obtiendrez une poudre : c’est du pralin (vous pouvez en conserver un petit pot, ça sert toujours et c’est bien meilleur que celui vendu en grande surface). Plus vous allez mixer plus les fruits vont rendre de l’huile, jusqu’à obtenir une pâte de praliné.

Conserver dans un bocal (il peut se conserver à température ambiante). A noter qu’il faut le remuer de temps en temps pour éviter que l’huile ne retombe au fond du bocal.